LAF
Retour à l'Accueil

 

Éliane Zunino Gérard

 

L'Incertain... Eternellement !

 

Rien ne m'est sûr que l'incertain,
rien ne m'est vrai que le mensonge
d'un miroir où le regard plonge
au creux des profondeurs sans tain.

Rien n'existe sinon la rose
que la pénombre crée un soir
et qui s'effeuille dans le noir
avant l'aube en apothéose.

Rien ne me plaît rien ne m'échoit
autrement que par le mirage
d'un vaisseau berçant à l'ancrage
les chimères que nul ne voit.

Rien n'est vivant que l'agonie
du temps qui glisse entre les mains.
Loin des grands jours hors des chemins
de la réalité honnie.

Il ne me reste que ce rien
dont une caresse délivre
quand s'émousse le goût de vivre
sans le paradis qui fut mien.

L'incertain, l'errant, le probable,
m'investissent de toutes parts
et le vent mauve des départs
ronge ma trace sur le sable.

 

(J'eusse aimer l'écrire ce texte,
avec ma plume courtisane,
en Palimpseste-Testament !

Mais vous en fûtes l'Artisane,
et c'est en votre main que reste
"un Certain"... Éternellement) !