LAF
Retour à l'Accueil

 

Aux Croyants et aux Autres

 

L'injustice, l'horreur, le meurtre, la bêtise,
affadissent nos cœurs et rabaissent nos corps,
aguerris, tant et plus, à la vue de la mort,
comme le croc puissant, l'est à la chair soumise !

Ivresse du péché dénaturant le "fruit",
dans l'oubli d'un destin commun en la matière,
où la pierre, en granit, raisonne d'un seul cri,
immobile puissance où nul esprit n'espère.

A l'inverse, les dieux humains cherchent encor :
Religieux, vils, athées, frustes ou scientifiques,
en errance constante, oubliant que la mort,
délivre quelquefois de fardeaux maléfiques

et qu'un seul droit qui sait, vaut mille ignorants tors,
vaincus par la sottise autant que l'esthétique,
inscrites toutes deux en gènes du plus "fort",
du plus cruel souvent, et du plus prolifique !

Avoutres "almaillons[i]" qu'un diable tient pour fils,
dans le cloaque bourbier des fanges millénaires,
en l'attente toujours d'un Dieu sauveur fait père,
à l'écho d'un mensonge à vibrer sans répit !

Drugon[ii] qu'un "nul" connaît, "Frami[iii]" qu'un "tout" ignore,
"Intime" relégué dans l'Atome inodore,
à croître au sein de Tous et par Tous espéré,
comme un trésor grandiose inapte à se livrer,

et que le plus sceptique, attend, attend encore,
à son cœur, à sa peau, comme fleur la rosée ;
Mémoire au minéral, à la faune, à la flore
à se passer du "voir", du "sentir" pour aimer !

Ainsi est le plus "fort", dépendant du moins "faible",
à l'écoute duquel il accroche son "lui"...
dans l'espoir évident d'y trouver du profit,
pour un départ final, conduisant à la glèbe.

Il en est qui n'ont rien, sauf en la Vie qu'ils mènent,
à gagner chaque jour un dû qui est le leur,
dans le calme assagi d'un instant de bonheur
où l'embellie croissante ignore tous problèmes.

Intuitive, leur Foi leur "montre" Dieu.. la Vie,
sans passer par l'enfer, les anges et les diables...

***

Écoutez donc en Vous, ô croyants misérables,

hypocrites vivants... attendant le Messie !



[i] Bétail illégitime en vx français

[ii] Ami intime en vx français

[iii] Le plus que Frère et Ami.